Projet d’établissement

Ce projet consiste en la mise en œuvre pratique des valeurs éducatives et pédagogiques décrites dans le projet éducatif et pédagogique de l’Institut.

IDENTIFICATION DE L’ÉTABLISSEMENT

 

L’ASBL

L’Institut des Filles de Marie à Saint-Gilles asbl organise un enseignement fondamental (maternel et primaire) et un enseignement secondaire général, technique de qualification et professionnel.
Siège social : 8 rue Théodore Verhaegen – 1060 Saint-Gilles

Les coordonnées

Institut des Filles de Marie
Rue Théodore Verhaegen 8
1060 Bruxelles / Saint-Gilles

Téléphones : central : 02/537 78 51
direction et secrétariat : 02/537 99 80
économat : 02/537 00 26
fax : 02/543 34 12
adresse mail : secretariat.ifm@skynet.be
site Internet : www.ifmsg.be

Numéro de matricule : 221.2264032-17

L’OFFRE D’ENSEIGNEMENT A L’INSTITUT DES FILLES DE MARIE

1er degré commun

1ère Commune (1 C)

2ème Commune (2 C)

2ème Complémentaire (2 S)

DASPA (classes d’accueil pour les primo-arrivants)

1er degré différencié

1ère Différenciée (1 D)

2ème Différenciée (2 D)

2ème degré général de transition

Options proposées :

  • Sciences
  • Sciences économiques

2ème degré technique de qualification

Options proposées :

  • Sciences appliquées
  • Gestion

2ème degré professionnel de qualification

Options proposées :

  • Services sociaux
  • Travaux de bureau

3ème degré général de transition

Options proposées :

  • Sciences
  • Sciences économiques

3ème degré technique de qualification

Options proposées :

  • Assistant(e) pharmaceutico-technique
  • Technicien(ne) en comptabilité

3ème degré professionnel de qualification

Options proposées :

  • Aide- familial(e)
  • Agent administratif et d’accueil
  • 7ième professionnelle
  • 7ème professionnelle commune
  • 7ème professionnelle aide-soignant(e)

La discrimination positive

L’Institut est situé en zone d’éducation prioritaire et bénéficie du soutien apporté aux écoles en discrimination positive (type A). Les heures reçues dans le cadre de la D+ sont notamment utilisées pour organiser les écoles de devoirs et l’encadrement sportif, ainsi que pour des activités parascolaires (par exemple, la bibliothèque). Les fonds distribués dans le même cadre permettent la remise à neuf de certains équipements, et notamment des salles de gymnastique.

PROJET D’ÉTABLISSEMENT DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Objectifs généraux

L’objectif de l’école est d’aider les jeunes à atteindre le degré maximum d’épanouissement et de rayonnement dont ils sont capables ; les aider à assumer pleinement leur vie et le service d’autrui et à trouver une place dans la société. Il importe que chacun apprenne à se situer lucidement et librement face aux questions essentielles de la vie.
L’école propose cet épanouissement et ce rayonnement à partir d’une conception spécifique de l’homme et du monde telle qu’elle s’exprime dans le message chrétien.

Elle met l’accent sur les valeurs humaines telles que le respect de l’autre, le respect de la différence, la solidarité responsable, l’esprit de coopération, l’accueil, le respect de la conscience d’autrui, le développement de sa propre conscience ;
Elle veut aider les jeunes à reconnaître leurs goûts, leurs capacités, leurs préférences, en insistant sur l’acquis dans les différentes disciplines, en développant la réflexion et l’esprit critique, en suscitant une expression créatrice personnelle ;
Elle veille à promouvoir le don de soi, la générosité et l’intériorité ;
Elle favorise un climat d’espérance en proposant des raisons de vivre et des manières d’être.

Dans une société caractérisée par la pluralité des options et des perspectives, l’école, même avec des moyens limités, doit offrir un cadre de référence et des valeurs susceptibles d’aider les jeunes à se situer. C’est une démarche dynamique qui s’inscrit dans une recherche et un approfondissement de chaque instant.

Pratiquement, et dans un premier temps, l’école vise à donner des structures communes et des normes favorisant la vie en société. C’est à ce titre qu’à l’Institut, nous insistons particulièrement sur le respect du règlement d’ordre intérieur. Il s’agit de réussir les paris de la structuration nécessaire à l’adolescence et de la socialisation.

Si la structuration et la socialisation sont des bases fondatrices de la vie en société, le but premier de l’école, et surtout en milieu peu favorisé, doit être un apprentissage rigoureux, tremplin de la réalisation future dans le monde du travail.

L’Institut insiste donc dès lors sur l’acquisition rigoureuse des matières enseignées, tout en proposant la mise à distance réflexive et analytique.
L’ accueil

La politique d’inscription des élèves est basée sur le sens de l’accueil. Il s’agit d’offrir à tout jeune qui souhaite s’investir dans le travail un lieu d’épanouissement, de formulation et de réalisation d’un projet personnel d’études et d’existence.

L’Institut a vocation d’accueillir les jeunes de Saint-Gilles, du cœur de Bruxelles et des communes avoisinantes. Par cette situation, l’IFM reçoit également très volontiers des élèves primo-arrivants et réfugiés.
Les secrétariats s’occupent avec diligence de la régularisation de la situation scolaire des élèves.

L’accueil s’inscrit sur le plan pédagogique dans la volonté d’entraide. C’est dans ce but que sont offertes les écoles de devoirs.

ACTIONS MISES EN PLACE

Les actions actuellement mises en place essaient de contribuer à l’intégration scolaire, sociale et éducative et d’offrir aux élèves soutien et renforcement dans les études.

Dans ce but, une médiatrice est en fonction dans notre établissement depuis septembre 2000.

Le premier degré

Transition fondamental/secondaire

Une collaboration étroite réunit les équipes de direction du fondamental et du secondaire.

En cours d’année, les élèves de 6ème primaire sont invités à une matinée de découverte du secondaire, pendant laquelle ils participent à un ensemble de cours de la 1C, avec les élèves de cette classe qui peuvent également répondre aux questions qu’ils se posent face à ce changement.

L’équipe de direction du secondaire informe d’autre part les élèves de 6ème primaire et leurs parents sur le fonctionnement du 1er degré.

La concertation en matière de projet d’établissement est organisée par la participation conjointe de plusieurs membres des deux conseils aux conseils du fondamental et du secondaire. Certains textes de base des projets éducatif, pédagogique et de participation du fondamental et du secondaire sont communs.

Des professeurs du 1er degré prennent régulièrement contact avec les professeurs du fondamental pour comparer les pratiques pédagogiques.

Le Conseil de participation réunit l’enseignement fondamental et l’enseignement primaire.

Orientation après les huit premières années de scolarité obligatoire

Un projet d’orientation scolaire et professionnelle au 1er degré, tant au degré commun qu’au degré différencié, en collaboration avec les titulaires de classe et le centre P.M.S., est mis en place au niveau des classes de 1ère complémentaire et de 2ème. De plus, l’équipe de direction informe les élèves de la 2ème année sur les possibilités d’orientation offertes au sein de l’établissement. Cette information est complétée par une rencontre avec des élèves du 2ème degré afin de présenter les options de façon plus pratique et plus individuelle.

Le conseil de classe associe le P.M.S. à ses décisions, au cours des conseils de classe et des délibérations. Diverses réunions de parents associent professeurs, P.M.S. et parents pour discuter de la guidance de l’élève dans la construction de son projet de vie scolaire et professionnelle.
L’école des devoirs

L’Institut organise depuis plusieurs années une école des devoirs qui apporte, plusieurs fois par semaine, un soutien pédagogique aux élèves qui en ont besoin. Cette école des devoirs s’organise après les heures de cours, en petits groupes de travail. Elle est gratuite, et des professeurs de l’établissement y assurent le suivi des élèves dans leur apprentissage quotidien. En période d’examens, elle est également organisée pendant les après-midi de congé d’étude. Son objectif est d’aider à la réussite des élèves en difficultés d’apprentissage, ainsi que de donner à chacun qui le souhaite un espace mieux adapté pour un travail efficace.

Le travail par projet et les activités

Chaque année, les professeurs organisent des activités spécifiques liées à la connaissance des matières enseignées et au développement personnel des élèves.

Citons, entre autres :

Organisées en début d’année scolaire afin de souder le groupe classe et de favoriser une meilleure connaissance et un meilleur contact entre élèves et professeurs, deux activités permettent aux élèves de se confronter à la vie en groupe :

Les classes de mer destinées aux élèves de 1 C et de 1 S. Encadrés par leurs enseignants et par des formateurs extérieurs, ils participent, pendant 4 jours, à la découverte d’un milieu naturel, géographique et économique ;

Le séjour dans une ferme pédagogique pour les élèves de 1 D et de 1P. Pendant 3 jours, ils se familiarisent avec la vie en milieu rural, et partagent, en partie, le travail des fermiers.

Le projet « Chef d’œuvre » dans les classes de 2 D. Axée autour de la découverte d’un métier, cette activité permet aux élèves d’appréhender les contraintes du monde du travail. Multidisciplinaire, elle rassemble de nombreuses compétences et permet à chacun de présenter, en fin d’année, un travail de qualité. Dans le cadre de ce projet, les élèves participent à 4 jours de découverte du patrimoine et de ses métiers, encadrés par des artisans aguerris, ainsi qu’à une journée de stage auprès d’un professionnel.

De nombreuses activités extérieures (visites d’exposition, découverte de quartiers de Bruxelles et d’autres villes, …) qui ont lieu dans le cadre des cours.

Activités de renforcement

Au niveau des classes de 1ère, l’accent est mis sur le renforcement du français, notamment par les activités d’atelier lecture et d’atelier d’écriture. Ces cours offrent aux élèves une meilleure maîtrise du français grâce à l’expression orale et écrite.

En 2 C, un atelier de conversation en néerlandais permet de développer l’apprentissage de la première langue moderne, principalement par l’expression orale.
Des classes passerelles

L’Institut offre un accueil particulier et un encadrement renforcé des primo-arrivants allophones, par des professeurs de français langue étrangère et une équipe dynamique de professeurs.

Les méthodes pédagogiques sont adaptées en fonction des besoins spécifiques des élèves. Des activités extérieures, dont entre autres, le séjour à la ferme pédagogique de la classe de 1 P, permet à ces jeunes non seulement d’acquérir rapidement une connaissance correcte du français, mais également de découvrir le pays dans lequel ils viennent d’arriver.

Le deuxième degré

Encadrement particulier

Un encadrement particulier est mis en place pour les cours de français, de mathématique et de néerlandais dans l’enseignement général, à raison d’une heure par semaine. Une heure de gestion de classe est également organisée de façon à permettre une supervision générale des études de chaque élève.

Au niveau des classes de 4ème professionnelle, des heures de remédiation incluses dans l’horaire offrent aux élèves en difficultés l’occasion de combler leurs lacunes et, par le fait même, de meilleures chances de réussite.

Activités extérieures

De nombreuses activités culturelles et sportives sont proposées aux élèves du 2ème degré.
Sorties culturelles : visite de Bruges, Paris …
Visite de musées, d’expositions
Projet théâtre, notamment avec la participation du Théâtre de Poche et d’animateurs professionnels
Séjour linguistique en Flandres pour le degré général et à Durbuy pour le degré professionnel

Le troisième degré

Dans l’enseignement général, la pédagogie est principalement centrée sur la préparation à l’enseignement supérieur.

Dans l’enseignement technique de qualification, les sections qualifiantes ont été transformées en fonction des nouveaux profils de qualification. Des séances d’information sont organisées pour aider l’élève à déterminer son choix à poursuivre des études dans l’enseignement supérieur ou à opter pour le monde du travail. De plus, l’option « assistant pharmaceutico-technique » offre la possibilité à des jeunes ou des adultes ayant déjà obtenu leur C.E.S.S. de suivre une spécialisation en pharmacie hospitalière au sein de notre établissement.

Dans l’enseignement professionnel, des stages en entreprises, maisons de repos et de soins ou milieux hospitaliers constituent une approche concrète et enrichissante du monde du travail.

Des modules de sensibilisation à la vie active sont proposés aux classes de 6ème. Ils visent à éveiller les jeunes au milieu professionnel avant de quitter l’établissement scolaire et d’entrer dans la vie active.

Pour compléter le 3ème degré professionnel, deux possibilités de suivre une 7ème professionnelle sont offertes :

La 7ème professionnelle commune (7 PC) permet aux étudiants qui le souhaitent d’obtenir leur C.E.S.S. Outre une remise à niveau dans les cours généraux, ils travaillent, tout au long de l’année, leur projet personnel, qu’il soit de continuer des études dans l’enseignement supérieur ou d’entrer dans la vie professionnelle.

La 7ème professionnelle « aide-soignant(e) » (7 P AS) permet aux élèves en possession de leur qualification d’ « aide-familial(e) » d’obtenir leur C.E.S.S. ainsi qu’une qualification en aide-soignant(e), ce qui leur ouvre l’accès soit à l’enseignement supérieur, soit à un numéro INAMI et donc à la vie professionnelle.

De nombreuses activités culturelles et sportives agrémentent ce 3ème degré :

Visites d’expositions, de musées, de villes (Bruges, Anvers, Paris …)
Visites d’entreprises, principalement pour les options qualifiantes
Participation aux journées Portes ouvertes ou Cours ouverts dans différentes universités ou écoles supérieures, visite au Salon de l’Etudiant
Participation à des concours organisés par différentes institutions (Parlement européen – Parlement bruxellois …)
Voyage des rhétos : classes de neige en Italie
Mise à la disposition des élèves, chaque jour, de plusieurs quotidiens belges

La bibliothèque – centre de documentation

Notre établissement possède une BCD informatisée riche de quelque 9 000 volumes. Les élèves y trouvent les ouvrages et les sources de documentation dont ils ont besoin pour réaliser leurs travaux, ainsi que de nombreux ouvrages littéraires qui leur permettent de s’enrichir au plaisir de la lecture. Les professeurs peuvent également s’y procurer quantité de films, de documentaires et d’émissions de télévision afin d’illustrer leurs cours.

Notre équipe organise régulièrement des concours de lecture et d’orthographe qui sont autant d’incitants à l’enrichissement culturel et à la progression intellectuelle. Elle invite également des auteurs belges à rencontrer les élèves et à répondre aux questions de leurs lecteurs. Elle est bien entendu quotidiennement à la disposition des élèves pour les conseiller dans leurs lectures ou les aider à trouver les documents indispensables à leurs travaux.

Une activité multimédia est organisée dans le même esprit.
Les locaux Internet

Les locaux Internet sont utilisés par les élèves pour leurs différentes recherches, et, dans certaines classes, pour de la téléformation.

Le sport à l’école

Le mur d’escalade

Un mur d’escalade est à la disposition des professeurs d’éducation physique dans le cadre de leurs cours et des élèves lors de certaines activités parascolaires.

La salle de fitness

L’établissement dispose d’une salle de fitness accessible aux professeurs d’éducation physique dans le cadre de leurs cours aux 2ème et 3ème degrés, ainsi qu’aux élèves et à l’équipe éducative en dehors des cours, pendant le temps de midi et en activité parascolaire.

Les activités sportives parascolaires

Des professeurs d’éducation physique sont spécialement chargés de l’encadrement sportif en dehors des périodes scolaires, et notamment des activités suivantes : mini-foot, ping-pong, athlétisme, gymnastique sportive.

Ces activités sont ouvertes à tous les élèves de l’école, de la 1ère à la 7ème, contre une modique participation financière.
Les compétitions

Des compétitions internes et externes permettent à nos élèves d’exprimer leurs talents, qui conduisent à d’excellentes performances et contribuent ainsi tant à la valorisation de l’image de soi qu’à la maitrise comportementale.

Nos élèves participent régulièrement aux compétitions organisées par la FNSEL (la Fédération Nationale Sportive de l’Enseignement libre) et y obtiennent d’excellents résultats. Ils sont reconnus tant pour leurs qualités sportives que pour leur fair-play et le respect des règles.

Formation continuée des enseignants

L’Institut incite les enseignants à participer régulièrement aux formations continuées organisées par les services de la Fédération de l’enseignement catholique et ceux de la Communauté française. La fréquence de ces réunions pose d’ailleurs de réels problèmes d’encadrement des élèves lorsque les professeurs sont en formation.

D’autre part, l’Institut invite les accompagnateurs pédagogiques de la FESEC à animer des rencontres d’enseignants lors de l’ouverture de nouvelles classes ou de nouvelles sections, ou à la demande précise de professeurs soucieux d’améliorer leur travail avec les élèves.

Animation culturelles, éducation à la citoyenneté, aux médias et à l’environnement

Diverses initiatives sont prises dans ces domaines :

Un journal est réalisé par les élèves de 1ère dans lequel ils abordent leur première expérience de l’école secondaire. Ce fascicule est remis aux parents lors de la réunion organisée en octobre afin qu’ils puissent mieux comprendre le milieu scolaire de leur enfant.
Certaines classes participent à des excursions à la thématique liée notamment au respect de la différence, aux notions de continuité historique et à l’environnement.
Une cellule « Environnement » composée de professeurs sensibilise l’ensemble des élèves et de l’équipe éducative aux problèmes liés à la protection de notre espace de vie. Elle associe régulièrement des élèves dans des projets concrets qui permettent à chacun de s’investir de façon tangible dans cette thématique mondiale.
De nombreux professeurs organisent des visites d’exposition, en fonction de l’offre. De plus, des expositions sont régulièrement organisées au sein de l’établissement, réalisées par des élèves sous la direction de leurs professeurs, ou dans le cadre d’expositions itinérantes prêtées par diverses institutions (Communauté française, Région bruxelloise …)

© Institut des filles de Marie 2014